Le but d’une soupape de recirculation des gaz d’échappement (EGR) est d’améliorer l’économie de carburant et les performances de votre véhicule. De plus, elle permet de réduire les émissions car elle permet aux gaz d’échappement de retourner dans les cylindres pour y être brûlés à nouveau.

La soupape EGR réduit même les émissions de gaz NOx et permet aux gaz d’échappement plus chauds de retourner dans le moteur. Ainsi, le mélange de carburant et d’air n’aura pas à travailler aussi dur pour maintenir la température de fonctionnement du moteur.

Que se passe-t-il donc lorsque vous avez une mauvaise soupape EGR ? Voici trois des signes les plus courants d’une soupape EGR défectueuse.

3 Symptômes d’une mauvaise soupape RGE

#1 – Vérifier le voyant du moteur

Si le voyant « Check Engine » du tableau de bord de votre véhicule s’allume, l’ordinateur de votre voiture vous informe qu’il y a un problème avec une pièce ou un système spécifique de votre véhicule. Une des possibilités est une mauvaise soupape de recyclage des gaz d’échappement.

En général, l’ordinateur du véhicule sera capable de détecter la position ou le circuit de la soupape EGR. S’il détecte un problème avec l’une d’elles, le voyant Check Engine s’allume et le conducteur peut alors utiliser un scanner de diagnostic ou l’apporter à un mécanicien pour confirmer le problème.

Étant donné qu’un voyant Check Engine allumé peut indiquer l’un des plus de cent problèmes, un code de panne spécifique à la pièce devra apparaître. En général, le code de panne pour un problème de RGE est P0400. Consultez diverses ressources en ligne pour vérifier la signification du code de panne.

#2 – Réduction de la puissance du moteur

En cas de problème de soupape EGR, le premier symptôme que vous remarquerez est un problème de performance du moteur. Si votre soupape EGR fonctionne mal ou est simplement bouchée, le rapport air/carburant de votre véhicule sera perturbé.

Cela entraînera toutes sortes de problèmes de moteur, comme une réduction de l’accélération, du rendement énergétique et de la puissance.

#3 – Moteur au ralenti

Un symptôme commun qui découle d’une mauvaise soupape de recyclage des gaz d’échappement dans un véhicule est ce qu’on appelle un ralenti irrégulier, où le régime fluctue et/ou tombe en dessous d’un certain seuil.

Lorsqu’un dysfonctionnement se produit avec les soupapes EGR, elles finissent par caler dans leur position ouverte. Un ralenti brutal se forme alors à partir de la recirculation des gaz d’échappement, qu’il y ait des conditions souhaitables ou non.

Le coût moyen de remplacement de la soupape EGR de votre véhicule se situe entre 250 et 350 euros en moyenne, selon l’année, la marque et le modèle de votre véhicule ainsi que le type de système dont il est équipé.

Le coût des pièces est de l’ordre de 190 à 270 euros, tandis que le coût de la main-d’œuvre se situe entre 60 et 80 euros. Bien entendu, ces estimations de coûts ne tiennent pas compte des frais et des taxes qui s’ajouteront au total.

Une fois le remplacement effectué, le service devrait comprendre un test du transducteur RGE, une inspection des tuyaux à vide connectés à la vanne RGE, une élimination de tous les codes de panne, un nettoyage des dépôts de carbone sur le pivot RGE et un test de la vanne RGE pour s’assurer de son bon fonctionnement.

Conseils pour l’entretien de la soupape EGR

Tous les 80 000 km, vous devriez faire faire un service d’induction d’air sur votre véhicule car cela permettra de nettoyer le carbone et la boue qui s’accumulent dans le système d’admission d’air de votre véhicule.

Et, bien sûr, faites également des vidanges d’huile régulières, car cela réduira les risques d’accumulation de boues dans votre moteur.