Quelques astuces pour entretenir sa plaque d’immatriculation
plaque d'immatriculation

Quelques astuces pour entretenir sa plaque d’immatriculation

Sommaire

Les plaques d’immatriculation sont souvent amenées à côtoyer la salissure et les chocs urbains. Dans le cas des plaques en acier, une lettre disparaît comme par magie au fil du temps. À noter que vous encourez un risque d’amende si votre plaque est abîmée, d’où la raison de cet article : les astuces pour entretenir sa plaque d’immatriculation.

Les différentes plaques existantes

En acier

D’une apparence très classique, la plaque en acier utilise la technique de l’embossage, c’est-à-dire que le métal est frappé derrière la plaque pour que les caractères ressortent. Une pratique rudimentaire que les artisans utilisent encore de nos jours pour fabriquer les plaques d’immatriculation. Ce qui fait qu’elles font partie des plaques d’entrée de gamme et s’usent assez vite. D’ailleurs, les caractères peuvent tomber à cause des petits chocs et l’acier peut également se tordre. Pour les automobilistes qui recherchent des plaques à petit prix, optez pour le modèle en acier.

En plexiglas

Contrairement à la plaque en acier, les caractères de la plaque en plexiglas s’impriment sur un support souple. Aussi, on attache le support contre un renfort en plexiglas. Elle a l’avantage d’être lisse et valorisante à l’œil. Aussi, sa personnalisation la rend encore plus que satisfaisante. Si le choix du plexiglas est de bonne qualité, celle-ci ne va pas jaunir au fil du temps et résistera plus aux chocs urbains. Étant donné la popularité de la plaque en plexiglas, son prix n’est pas abordable pour tout le monde.

Comment entretenir sa plaque d’immatriculation ?

Une plaque d’immatriculation s’entretient ! Que vous l’ayez acheté sur plaque-immatriculation-auto.com ou dans des boutiques à proximité, ce blog peut vous être d’une grande aide pour savoir bien l’entretenir. Les lignes suivantes vous donneront également quelques conseils.

Appliquer de la cire protectrice

Comme la plaque d’immatriculation s’expose couramment aux chocs urbains utilise une cire protectrice semble être une bonne solution. Par ailleurs, c’est une chose que tout automobiliste pourrait faire pour entretenir sa plaque d’immatriculation de la saleté, des moustiques, mais aussi d’autres phénomènes. Couvrez votre plaque de cire protectrice ou encore d’un produit hybride céramique. Une astuce qui éloigne les salissures et facilitera le nettoyage.

Coller des renforts de protection à votre carrosserie

Si vous garez habituellement votre voiture dans une ville où les risques de petits chocs sont maximaux, préférez la plaque en plexiglas, car elle absorbe mieux les petits chocs au quotidien. Malgré le fait de ne pas être très esthétique, votre voiture sera plus en sécurité face aux fréquences des aléas de la route et du stationnement. Une autre petite astuce pour renforcer encore plus la solidité de la plaque :  collez des petits renforts de protection sur votre carrosserie où vous pourrez et dissociez-un sous la plaque. Cela renforcera encore plus sa protection.

Choisir une plaque de milieu

La plaque du milieu est la meilleure des alternatives pour entretenir sa plaque d’immatriculation. En outre, il s’agit d’une plaque haut de gamme, qui est connue par sa résistance. Excepté ce grand atout, la plaque du milieu est dotée d’une capacité que les autres plaques ne possèdent pas. À savoir, elle ne se décolore pas, ne se décolle pas et ne permet pas l’infiltration d’eau, qui peut la rendre non conforme. En cas de choix d’une plaque en aluminium, vous devez vous assurer que les fixations soient sur les bords. Une astuce qui vous écartera de tout phénomène de torsion à cause du frottement. Qui plus est, les plaques allemandes sont les plus prisées et les plus conseillées par les professionnels.

Les sanctions encourues en cas de fraudes

Nombreuses sont les techniques utilisées par les automobilistes sur leurs plaques afin d’échapper aux radars :

  • la technique de la feuille morte, qui se bloque sur la plaque d’immatriculation ;
  • l’application d’un produit qui ne permet pas aux radars de détecter la plaque ;
  • l’application directe d’un film.

Attention toutefois, car si vous vous faites attraper, vous encourrez de sérieux risques comme :

  • Une verbalisation pour cause de plaque non conforme ;
  • Une amende de quatrième classe de 135 € ou 90 € pour un paiement effectué dans les 15 ou 30 jours qui suivent.
DANS LA MÊME CATéGORIE

A LIRE AUSSI