À première vue, l’huile moto représente le sang circulant dans un moteur. En effet, l’huile-moteur fournit la lubrification et le refroidissement nécessaires à tous les composants mobiles.

Pour cette raison, votre boutique en ligne Holy Death shop vous propose des huiles pour moteurs adaptées à tous les modèles motos Harley Davidson. Ainsi, vous devez comprendre la manière dont l’huile de moteur est constituée, comment et pour quel usage, ainsi que ses principales propriétés.

Les fonctions de l’huile de moteur Harley Davidson

Tout d’abord, la fonction principale de l’huile consiste à éviter le roulement entre 2 superficies mobiles en contact. Par exemple, les murs des cylindres et les pistons ne doivent pas frictionner. En effet, il existe des imperfections qui, sans le film d’huile, termineraient par engendrer une chaleur excessive pendant la rotation.

Ainsi, l’huile pour moteur permet de protéger les pièces moteur du frottement et de la haute température qu’il produit. De même, la lubrification s’obtient également que l’énergie produite ne soit pas perdue en raison de la friction excessive, en augmentant l’efficacité du moteur et en réduisant son usure interne.

De même, l’huile permet le refroidissement, en absorbant la chaleur des pièces avec lesquelles il est en contact. Ainsi, ce lubrifiant se refroidit en retournant dans le réservoir principal ou en passant par le radiateur.

En plus, les huiles moteur permettent le nettoyage, en se diluant et faisant glisser les particules de charbon et d’autres résidus polluants de la combustion. Aussi, ces lubrifiants évitent l’oxydation et la dégradation des parties internes.

Ainsi, une bonne huile doit se salir en accomplissant son travail de vidanges en évitant les incrustations de déchets.

Les principales propriétés d’une huile neuve pour moto

À priori, la classification des huiles se base sur 2 caractéristiques principales, dont la qualité et la viscosité.

En effet, la qualité de l’huile s’obtient sur la base de tests pour déterminer les propriétés et leur résistance à la détérioration pendant leur utilisation. Ainsi, différents organismes réalisent ces tests, dont :

  • American Petroleum Institute (API)
  • Japanese Automotive Standard Organization (JASO)

D’ailleurs, la classification API pour les moteurs à essence utilise la première lettre « S » et la seconde lettre marquant la qualité de ce liquide de refroidissement. Ainsi, ils commencent par SA, SB, SC jusqu’à SJ, SL, SM et SN.

Par ailleurs, la viscosité de l’huile se mesure par l’indice SAE (Society of Automotive Engineers). Ainsi, plus le nombre de fluides est haut, plus il est épais.

Néanmoins, la majorité des huiles de moto sont multiniveaux, ce qui signifie avoir deux indices de viscosité :

  • Un indice de viscosité pour le moteur froid, suivi d’un W
  • Une viscosité à chaud pour le moteur à température opérationnelle

Ainsi, le degré de viscosité facilite le démarrage et l’exploitation normale du moteur à des températures basses. De même, le grade de viscosité permet de maintenir l’huile avec une consistance idoine avec le moteur chaud.

D’un autre côté, il est important de ne pas confondre la viscosité de l’huile avec sa qualité. En effet, il s’agit seulement d’un indicateur de fluidité. Ainsi, le fabricant définit un indice approprié pour chaque moteur en fonction des températures différentes de l’environnement.

En bref, il faut tenir compte qu’une viscosité trop faible fait perdre au système de lubrification de la pression et de la protection contre l’usure. Par contre, une viscosité trop élevée ne permet pas à l’huile d’arriver correctement à tous les éléments particulièrement au démarrage.

Les types d’huile de moteur moto

Premièrement, il existe de nombreux types d’huiles moteurs spécifiques en fonction de leur utilisation dans une moto : de fourches, de boîte de vitesses, de moteur, de cardan, de primaire…

Ainsi, chacune de ces huiles se conçoit avec certains additifs (anti-usure, détergents et dispersants) pour les différentes fonctions à remplir. Pour cette raison, il est essentiel d’utiliser l’huile appropriée pour chaque cas.

En effet, vous n’avez pas besoin des mêmes additifs d’un moteur à embrayage séparé que d’un autre avec l’embrayage dans le compartiment moteur. D’ailleurs, l’huile boîte de vitesse subit des conditions de pression et de température très différentes de l’huile de moteur.

Par ailleurs, les huiles de moteur se divisent en huiles minérales et synthétiques. Ainsi, les huiles minérales proviennent du pétrole après de multiples processus d’usinage et de raffinage. Effectivement, le pétrole brut possède des composants différents le prédisposant aux différents types de produit final, en fonction des impuretés ou des molécules non désirées. Par contre, l’huile synthétique se crée à partir de zéro dans le laboratoire, et contient tous les composants nécessaires à l’exécution de sa fonction. En plus, cette dernière coûte plus que les huiles minérales. Néanmoins, les huiles synthétiques :

  • Conservent mieux leurs propriétés dans des situations extrêmes
  • Se dégradent moins au cours de leur utilisation
  • Améliorent toutes les fonctions pour lesquelles elles sont nécessaires : lubrification, refroidissement et nettoyage

En théorie, une huile SJ minérale possède la même qualité qu’un SJ synthétique. Toutefois, le lubrifiant synthétique se dégrade plus tard et protège mieux le moteur contre la corrosion, les abus ou les températures limite.

Finalement, le bon type d’huile minérale ou synthétique assure le bon fonctionnement de votre moteur diesel ou moteur essence. Ainsi, vous devez réaliser une vidange d’huile selon les préconisations du fabricant et le kilométrage. De même, vous devez toujours vérifier le niveau d’huile pour assurer la lubrification du moteur et de hautes-performances.