Comment passer le permis de conduire sans se ruiner ?

Comment passer le permis de conduire sans se ruiner ?

Sommaire

Pour passer son permis de conduire, il faut être prêt à dépenser de l’argent. Cette somme est bien souvent élevée pour certaines catégories de personnes, notamment les étudiants. Pour réduire ces frais, il existe plusieurs alternatives. Il y a par exemple des formations en ligne ou des bourses, attribuées selon certains critères. Si votre souhait est d’obtenir le permis de conduire sans pour autant vous ruiner, voici quelques astuces pour passer le permis de conduire à moindre coût.

Bénéficiez d’un financement grâce au CPF

Pour financer le permis de conduire, le Compte Personnel de Financement (CPF) est un outil idéal. En remplacement au Droit Individuel à la Formation (DIF), le CPF permet aux travailleurs salariés de bénéficier des droits à la formation. Pour bénéficier du cpf permis de conduire, le salarié doit disposer d’un certain nombre d’heures CPF. La valorisation de ces dernières dépend de l’OPCA auquel vous appartenez. Généralement, la valeur d’une heure est de 15 euros environ. Pour mieux comprendre, vous pouvez effectuer une simulation rapide. Supposez que vous disposez de 20 heures de CPF. Valorisées à 15 euros pour votre OPCA, vous disposez au total d’un capital de formation qui s’élève à 300 euros. Supposez maintenant que vous optez pour une formation de 20 heures de conduite à raison de 30 euros l’heure. Normalement, vous devez dépenser 600 euros. Cependant, grâce au cpf permis de conduire, vous n’aurez que 300 euros à débourser.

Effectuez un comparatif des prix du marché

Une étude du CLCV a permis de démontrer une différence entre les différents tarifs en fonction des régions. À titre d’exemple, on note une différence de 645 euros environ pour les forfaits dans les régions lilloise et parisienne. En effet, le forfait s’élève à 780 euros à Lille contre 1 425 euros à Paris. Ainsi, il convient de comparer les différents tarifs proposés par les prestataires afin de choisir l’auto-école qui propose un meilleur rapport qualité-prix. Pour y parvenir, certains candidats vont jusqu’à se rendre dans d’autres régions où les prix sont moins élevés afin de bénéficier de meilleures offres.

Optez pour une auto-école en ligne

Beaucoup d’entreprises spécialisées en apprentissage de conduite automobile réussissent à casser leur prix pour rendre la formation à la clientèle. En réalité, dans la plupart des cas, elles étendent leurs activités sur l’Internet. De la phase d’inscription à celle des séances de révisions du code, absolument tout se déroule sur le Net. C’est aussi en ligne que les candidats effectuent la réservation des heures de conduite. Dans une auto-école en ligne, les cours sont dispensés par des moniteurs indépendants. Généralement, c’est au candidat de choisir son instructeur en ligne. Ce dernier est choisi en fonction de son emploi du temps, sa situation géographique, son affinité et sa notation. Retenez aussi que ces professionnels proposent jusqu’à la moitié des tarifs des auto-écoles traditionnelles.

Passez l’examen en candidat libre

D’après la loi relative au permis de conduire, l’examen du Code de la route est totalement gratuit. Pour ce faire, vous pouvez vous préparer seul et vous inscrire ensuite pour passer votre code. Pour ce qui concerne l’examen du permis de conduire, vous pouvez aussi le passer sans débourser un centime. Il vous suffit de vous inscrire directement en préfecture. Toutefois, il est exigé d’être accompagné d’un conducteur. Ce dernier doit nécessairement être titulaire de la catégorie exigée pour la conduite du véhicule. De plus, le véhicule doit être utilisé depuis au moins 5 ans sans interruption. Autre point important, l’accompagnateur doit avoir suivi une formation d’une durée de 4 heures dans une structure spécialisée. Il peut la recevoir au sein :

  • d’une auto-école ;
  • d’une association d’insertion agréée ;
  • ou d’un centre de formation des enseignants de la conduite.

Par ailleurs, le candidat doit se procurer une voiture à double-commande. Celle-ci lui permettra de s’exercer à la conduite avant l’examen et pour le jour de l’examen. Ce véhicule peut être loué auprès de plusieurs entreprises.

Profitez des aides pour les jeunes de 15 à 25 ans

Pour les candidats âgés de 15 à 25 ans, il est possible de bénéficier de nombreuses aides financières. À titre d’exemple, il y a le « permis à 1 euro ». Ce projet proposé par l’État et des auto-écoles partenaires permet de financer la formation du candidat au tarif normal. Ce dernier dispose de la possibilité de solder ses frais par des mensualités de 30 euros, ce qui équivaut à un prêt à taux zéro (PTZ). Par ailleurs, d’autres institutions mettent en place des bourses pour le financement du permis des candidats âgés de moins de 25 ans. Renseignez-vous auprès des mairies, des régions et des départements.

Optez pour la conduite « accompagnée » ou la conduite « assistée »

Recommandée aux moins de 18 ans, la conduite accompagnée est l’option de choix de la plupart des candidats. Efficace et économique, elle consiste à rouler pendant des semaines avec ses proches avant de passer l’examen. Cependant, il existe une autre possibilité pour les apprentis automobilistes âgés de plus de 18 ans. Il s’agit de la conduite supervisée. L’avantage avec ces deux formules est leur bas prix. Elles permettent de passer les 20 heures obligatoires avec le moniteur avant de se lancer avec ses accompagnateurs. En optant pour l’une de ces formules, le risque d’échouer est minime. Pour finir, la conduite accompagnée réduit les risques d’accident.

DANS LA MÊME CATéGORIE

A LIRE AUSSI