On aime

  • La berline est élégante
  • Tenue de route maîtrisée
  • Intérieur haut de gamme
  • Direction intégrale disponible
  • Boîte de vitesses manuelle disponible

On n’aime pas

  • Pas si élégante
  • Les modèles premium deviennent chers
  • Visibilité arrière du hatchback
  • Infotainment confondant

Style – Attentive à l’intérieur comme à l’extérieur, la Mazda 3 2021 semble haut de gamme.

La Mazda 3 est-elle une belle voiture ?

Nous pensons que oui, même si nous préférons la berline au hayon. La berline affiche des proportions élégantes et épurées, tandis que la berline à hayon possède de grands montants arrière qui la font paraître lourde et bloquent la vision vers l’arrière. Nous préférons habituellement les hatchbacks, mais pas dans ce cas et nous basons nos évaluations sur la berline, plus populaire. L’intérieur des deux styles de carrosserie, cependant, est harmonieux et haut de gamme. Nous attribuons à la Mazda 3 une note de 7 sur 10 uniquement en raison de l’intérieur formidable.

Tous les modèles sont dotés d’une large calandre en forme de bouclier, inclinée vers l’avant. Des phares étroits jaillissent de la calandre pour créer une partie avant attrayante qui rappelle le design d’Aston Martin. Cela souligne ce qui est autrement des profils conventionnels de berline et de hatchback détaillés avec des contours doux et doux plutôt que des lignes de coupe tranchantes.

Performances – Les points forts dynamiques de la Mazda 3 sont une conduite raffinée et une puissance prête à l’emploi pour deux des trois moteurs.

À quel point la Mazda 3 est-elle rapide ?

Cela dépend du modèle que vous achetez. Le 4 cylindres en ligne de 2,0 litres de base ne développe que 155 ch et n’est pas le choix que nous recommandons. Cependant, selon les normes des voitures compactes, le 4 cylindres en ligne de 2,5 litres est gros et assez puissant, développant 186 chevaux. Sa puissance se manifeste de façon linéaire, et il faut appuyer fortement sur l’accélérateur pour exploiter ses meilleures performances.

Pour 2021, Mazda ajoute au mélange un turbo-4 de 2,5 litres qui développe 227 ch de couple. Il est étonnamment linéaire, sans la houle de puissance à laquelle on pourrait s’attendre dans une voiture turbocompressée. Il permet à la Mazda 3 de passer de 0 à 100 km/h en moins de six secondes. Attendez-vous à ce que le 4-cylindres en ligne de 2,5 litres à aspiration naturelle réalise un temps de 0 à 100 km/h dans les sept secondes et que le moteur de base atteigne les huit secondes. Tous les moteurs sont un peu grossiers, mais pas de manière inquiétante.

Tous les modèles sont équipés de série d’une transmission automatique à 6 vitesses. Bien qu’elle passe les vitesses en douceur et reste en arrière-plan sauf en mode Sport, elle a moins de rapports que certaines rivales, ce qui entraîne une moindre économie de carburant. Une boîte manuelle à 6 rapports est uniquement proposée avec le 2.5 atmosphérique sur un modèle plus haut de gamme. Nous la préférons et aimerions qu’elle soit disponible sur plus de trims.

Mazda règle le roulement et la tenue de route pour la maturité. Le train avant répond bien à la direction directe et joliment pondérée, mais la voiture penche davantage la caisse que les générations précédentes et ses réactions transitoires ne sont pas très agiles. Malgré tout, elle peut être amusante sur une route sinueuse, et le système de transmission intégrale disponible en option met la puissance à fond en sortie de virage.

Une structure rigide et des amortisseurs souples créent l’équilibre entre le roulement et la tenue de route. La suspension dévore les bosses et les ornières. La suspension arrière à poutre de torsion n’est pas sophistiquée pour les aspirations haut de gamme de la Mazda 3, et elle peut conduire à une conduite plus cahoteuse.

Confort et qualité – Si l’espace intérieur de la Mazda 3 est moyen pour la catégorie, les aménagements sont haut de gamme.

Les intentions haut de gamme de Mazda sont plus apparentes à l’intérieur. L’habitacle est confortable grâce à des sièges avant qui soutiennent bien. Nous lui attribuons un 6 sur 10 pour le confort et la qualité.

L’approche haut de gamme n’est pas tout à fait évidente dans les modèles de base où la 3 dispose de sièges avant à réglage manuel. Cependant, les réglages électriques à 8 directions sont de série sur les finitions préférées et supérieures et tous les sièges sont bien rembourrés pour une expérience de conduite soutenue. Le volant épais de petit diamètre travaille également avec les sièges pour créer une position de conduite sportive avec beaucoup d’espace pour la plupart des types de corps.

Bien que la Mazda 3 ait un empattement relativement long de 2,70 mètres, l’espace aux places arrière est moyen pour une voiture compacte. La banquette arrière pourra accueillir une personne d’1m80 derrière une personne d’1m80, mais pas beaucoup plus. La berline a un coffre de 370 litres et le hatchback a seulement 570 litres.