Durabilité

L’utilisation responsable des ressources et la minimisation de l’empreinte carbone d’un produit à toutes les étapes de son cycle de vie sous-tendent l’approche de la mobilité premium défendue par BMW i. Ce concept global a été mis en œuvre plus rigoureusement que jamais dans le développement et la production de la nouvelle BMW iX xDrive50. Pour y parvenir, des progrès ont été réalisés dans tous les domaines qui affectent la création et l’utilisation des véhicules de toutes les marques de BMW Group. Les mesures d’amélioration de la durabilité sont définies pour chaque modèle et couvrent toutes les phases – de la production des matières premières à la fabrication et au recyclage ultérieur.

L’utilisation d’énergie verte pour la production des cellules de batterie et du véhicule et l’utilisation accrue de matériaux secondaires permettent de réduire les émissions de CO2 de 18 % par rapport à la production de véhicules où ces mesures ne sont pas déployées.

La production de matières premières : surveillée, transparente et certifiée.

Les objectifs de durabilité pour la BMW iX xDrive50 ont été fixés dès les premières étapes du développement du véhicule. Cela inclut les chaînes de production en amont. Les points centraux du côté des achats sont le respect des normes environnementales et sociales, le respect des droits de l’homme, la préservation des ressources naturelles et la réduction des émissions de CO2. Des mesures d’optimisation de la durabilité ont été établies en partenariat avec les fournisseurs, comme l’utilisation de matériaux recyclés et l’exploitation d’énergies renouvelables.

En plus d’un processus de fabrication respectueux de l’environnement, il est également tenu compte de la recyclabilité des composants et des aspects liés à la santé. Les propriétés des matériaux de tous les composants sont méticuleusement documentées et vérifiées dans le laboratoire des matériaux de BMW Group. Les vérifications consistent notamment à s’assurer que les matériaux potentiellement allergènes, comme le nickel, ne sont pas utilisés dans des zones où ils pourraient être touchés par les clients.

Cette approche holistique de l’amélioration de la durabilité englobe également les développements technologiques qui permettent de réduire l’utilisation de matériaux critiques, voire de les éviter complètement. Par exemple, les moteurs électriques de la cinquième génération de la technologie BMW eDrive se passent de matériaux à base de terres rares. Au lieu des aimants habituels pour lesquels ces matières premières sont nécessaires, des champs électromagnétiques sont utilisés pour assurer un actionnement à la fois instantané et contrôlable avec précision de l’entraînement électrique. Le BMW Group a ainsi capitalisé sur son expertise de développement de pointe dans le domaine des systèmes d’entraînement pour lui permettre de produire des moteurs électriques indépendamment de la disponibilité des terres rares.

Bien qu’aucun cobalt provenant de la République démocratique du Congo (RDC) ne soit utilisé dans les cellules de batterie de la technologie BMW eDrive de cinquième génération, le BMW Group y participe à un projet pilote axé sur l’exploitation écologiquement et socialement durable de cette matière première. L’entreprise, en collaboration avec ses partenaires de la chaîne d’approvisionnement, a chargé l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ) d’élaborer des mesures visant à améliorer les conditions de travail et de vie tant des travailleurs des mines artisanales que des habitants des communautés voisines. Si le projet est couronné de succès, s’approvisionner en cobalt directement depuis la RDC pourrait redevenir une option pour le groupe BMW.

Le lithium est une autre matière première classée critique qui est vitale pour la production de batteries haute tension. Le BMW Group s’approvisionne directement en cette matière première avant de la fournir aux fabricants de cellules de batteries. Cela garantit une transparence totale quant à l’origine des matières premières nécessaires aux batteries lithium-ion. Le lithium utilisé dans le pack de batteries haute tension à bord de la BMW iX xDrive50 est extrait de gisements de roche dure en Australie, conformément aux normes environnementales et de durabilité de l’entreprise. Le BMW Group a également chargé deux prestigieuses universités américaines de réaliser une étude sur l’extraction durable du lithium en Amérique latine. L’objectif de cette étude est d’examiner l’impact de l’extraction du lithium sur les réserves d’eau locales.

Électricité issue de ressources renouvelables pour la fabrication de composants et de véhicules

Entre 2006 et 2019, BMW Group a pu réduire de plus de 70 % les émissions de CO2 liées à la production de véhicules. Par rapport au niveau de 2019, la quantité de CO2 par véhicule devrait encore être réduite de 40 % d’ici 2025 et de 80 % d’ici 2030. Depuis 2020, l’électricité produite entièrement à partir d’énergies renouvelables est achetée en externe pour la fabrication des véhicules dans toutes les usines du réseau de production mondial de BMW Group. Seule l’énergie hydroélectrique verte produite localement sur les rivières Isar et Lech est utilisée pour la production de la BMW iX à l’usine BMW Group de Dingolfing et dans les usines de composants en amont.

La fabrication de batteries haute tension est un processus à forte intensité énergétique. Dans le but de minimiser l’empreinte carbone dans ce domaine de la fabrication des véhicules, BMW Group a obtenu de tous les fabricants de cellules de batterie pour la technologie BMW eDrive de cinquième génération l’engagement de n’utiliser que de l’électricité provenant de sources renouvelables. Les boîtiers en aluminium du système de propulsion électrique sont fabriqués à l’aide d’une énergie purement verte.